Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus. blog comments powered by Disqus Nine months in Romania.
Nine months in Romania.

Questions | Navigation | Home | About
11:51 AM
June 1st, 2012

The video summarizes my trip in Romania. Nine months in eleven minutes.

I think it’s time now to stop this blog. 

It’s incredible to note how much I grew with this experience. I’ve learned more in nine months abroad than in two years at university. 

I was born at 20. Before that, the person I am now was not existing.

I met wonderful people, and thanks to them I lived the best part of my life. They will recognize themselves; the Arad team, volunteers on the Cluj gathering, my roomates, the Zamolxes association, all the people I met by hitchhiking and on trainings of course, and, oh… the list is too long.

I have written everything on my diary, I won’t forget. It was perfect, I can’t be sad that it’s finish, because I enjoyed it as much as I could, and as we say : “All the best things have an end.”

At the end of June, I will go to England, working in a Hotel in Dover. The sting of freedom has bitten me, and now I have the fever of travelling and discovering, more and more everyday. I will let the link if I decide to create a blog about it.

One thing I have to say : “Never hesitate, and never be afraid, because the unexpected is always a great adventure. Go ahead.”

Goodbye people.

Noé.

11:08 AM
June 1st, 2012

This is the video of my Balkanik Trip of November 2011, from Bucarest to Novi Sad in Serbia.

A long time ago, already. How cruel to see how the time goes fast as a blinking of eyelids.

10:40 AM
June 1st, 2012

I thought it was important to tell it : I’m back !

Well, it’s been 2 months now, but I was really busy. That’s the bad part of a long travel : papers and work are waiting for you at home.

My adventure ended the 30th of March 2012. I will not upload the few photos I have, only the video I made about my trip.

I have performed an exhibition of my EVS the 9th of May, relating to the European week. I’ve been presenting pictures, the video, and romanian food that I’ve cooked (recipes after the pictures). Here are some pictures :

- The buffet.

- Cozonac Cu Nuca (Romanian Christmas cake)

- The video corner

Recipes (I’ve written them in French !) :

Branzoaice (little pies filled with cheese)

Cozonac Cu Nuca (brioche with nutz and chocolate)

Gogosi (donuts with sugar)

10:35 AM
March 11th, 2012

Le mois de mars en Roumanie est riche en célébrations. Il symbolise le renouveau, l’arrivée de printemps, la fin de l’hiver rude et glacé.

La fête du printemps est officiellement le 1er mars. C’est ce jour-là que les commerçants envahissent les rues et les places publiques pour vendre ce que l’on appelle des “Marţișor”. 

Les “Marţișor” sont des petites figurines ornés d’un cordelette rouge et blanche, allant du coeur au fer à cheval, ou du trèfle à quatre feuilles au signe zodiacal, pour les plus traditionnels. Cependant toutes sortes de figurines sont désormais vendues, même si elles n’ont aucun rapport avec Marţișor. J’ai pu apercevoir quelques Bob L’Eponge et autre personnages de dessin-animés qui, à mon goût, brisent totalement cette belle tradition.

La corde associe deux symboles : le rouge pour l’hiver, et le blanc pour cette fleur, le perce-neige, qui symbolise l’arrivée du printemps et le renouveau.

Les Marţișor s’offrent généralement aux personnes que l’on aime. Ce cadeau est un porte-bonheur, un signe de chance pour le printemps et toute l’année. On le porte au poignet ou en broche, puis on l’attache, en faisant un voeux, dans le premier arbre en fleur que l’on aperçoit.


Du 1er au 9 mars, c’est une période que les Roumains appellent “Zizele Babe”, grossièrement traduit “Jours des Vieilles”. C’est une période aux multiples célébrations : la fête du printemps le 1er mars que j’ai développé plus haut, la journée de la femme le 8 mars, et la journée des Martyrs le 9 mars.

La journée de la femme est d’une très grande importance ici en Roumanie. J’ai été très agréablement surprise par la manière dont cette journée est honorée, et par son importance. En effet, le 8 mars, chaque femme employée dans une organisation reçoit, de la part de son directeur, une petite somme d’argent et une journée de congé pour profiter au mieux de ce jour leur étant dédié.

Ce n’est pas une obligation et ce n’est encré dans aucune tradition. C’est plutôt une habitude qui s’est installée. C’est pour cela que le 8 mars, en Roumanie, la ville appartient aux femmes ! Les cafés sont bondés, envahis de gloussements, de tablées de dix filles mangeant chacune une grosse par de gâteau à la crème en se prenant toutes ensemble en photo pour cette occasion. Impossible de trouver un endroit où s’installer, nous avons écumé trois “cofetarie” (cafétérias destinées uniquement à la consommation de gâteaux, sucreries… Un paradis gustativo-calorique) avant de trouver une table et profiter également de cette délicieuse journée.

La journée du 9 mars, ou la journée des Martyrs, n’est certainement pas marquée de la même euphorie. C’est une date en mémoire des 40 Martyrs de Sébaste. Pour célébrer ce jour, les hommes on l’occasion de boire 40 verres de vin. De plus, si leur épouse est un fin cordon-bleu, ils peuvent déguster de bons “mucenici” maison. J’ai eu la chance, ce jour-là, d’être conviée à en manger.

Les mucenici, (prononcer mut-ché-nitch’), peuvent être cuisinés sous plusieurs aspects. La seule chose qui ne diffère jamais, c’est leur forme, représentant un huit. On peut les manger en pâtisserie, mais aussi comme des pâtes barbotant dans leur jus. Dans tous les cas, les mucenici sont saupoudrés de noix râpées et de miel.

Il y a aussi cette tradition, entre le 1er et le 9 mars, où chaque personne a sa journée. Si vous êtes né un 6 septembre, votre journée sera le 6 mars, par exemple. Mais si vous êtes né un 23 juillet, il vous faut additionner le 2 et le 3 de votre jour de naissance. Ainsi, votre “ziua Babe” sera le 5 mars.

S’il fait beau le jour de votre “ziua Babe”, votre année sera heureuse et prospère. Cependant, si le mauvais temps est de rigueur, vous traverserez une année difficile.

Pour plus d’informations concernant l’origine de toute cette tradition, un petit tour ici et ici.

9:19 PM
March 6th, 2012
Peleş Castle, Sinaia, Romania.


Peleş Castle, Sinaia, Romania.

11:37 AM
March 5th, 2012

Sinaia, Décembre 2011.

Photos du Monastère de Sinaia et du Château de Peleş.

Le Château fût construit par Carol Ier, roi de Roumanie à la fin du XIXème siècle.

11:22 AM
March 5th, 2012

Brasov, Romania.

11:16 AM
March 5th, 2012

Brasov,Romania.

11:11 AM
March 5th, 2012

C’était au mois de Décembre, à Brasov.

L’hiver n’était pas encore installé, le soleil était présent, réchauffant tant bien que mal la brise froide qui soufflait.

6:03 PM
January 26th, 2012
Aujourd’hui j’ai été à Ploiesti faire un tour à L’Alliance Française pour donner une interview.
Sans doute la première interview de ma vie à vrai dire, et je n’avais rien préparé, alors j’ai posé les questions qui me venaient à l’esprit, et sorti un carnet et un crayon pour noter les réponses, comme une vraie pro.
On m’a chaleureusement accueillie et offert un café.
Il y a plusieurs Alliances Française en Roumanie, 4 actuellement, situées à Constanta, Brasov, Pitesti et Ploiesti.
Ce sont des associations culturelles qui ont pour but de promouvoir la culture française en Roumanie, et ainsi aidé les étudiants et professeur de français à avoir accès à des des encyclopédie ou des ouvrages littéraire relatifs à la France.
Par ailleurs, L’Alliance Française organise 8 évènements et activités par an, comme des fêtes spécialement célébrées en France, telle que la fête de la musique ou encore des évènement concernant l’environnement.
Elles sont subventionnées par l’Ambassade de France, qui propose elle même les activités à accomplir, et reçoivent l’aide des mairies, écoles et universités pour mettre en place ces activités.
L’Alliance Française à Ploiesti cible donc plus les jeunes, et est d’ailleurs en partenariat avec une école de Câmpina pour proposer des concours aux élèves, avec des prix à gagner.
Des salles de classes sont à dispositions dans le bâtiment et accueillent 400 élèves qui viennent préparer leur DELF (Diplôme d’Etude en Langue Française), pour avoir ensuite l’opportunité de migrer vers la France ou le Québec pour y travailler, ou pour pouvoir enseigner le français par la suite.
Le problème qui se pose aujourd’hui, c’est que de moins en moins de personnes vont à L’Alliance Française. Premièrement car beaucoup d’informations sur la France sont disponibles sur internet, les jeunes vont donc en priorité les chercher là plutôt que se déplacer pour chercher un livre. 


Aujourd’hui j’ai été à Ploiesti faire un tour à L’Alliance Française pour donner une interview.

Sans doute la première interview de ma vie à vrai dire, et je n’avais rien préparé, alors j’ai posé les questions qui me venaient à l’esprit, et sorti un carnet et un crayon pour noter les réponses, comme une vraie pro.

On m’a chaleureusement accueillie et offert un café.

Il y a plusieurs Alliances Française en Roumanie, 4 actuellement, situées à Constanta, Brasov, Pitesti et Ploiesti.

Ce sont des associations culturelles qui ont pour but de promouvoir la culture française en Roumanie, et ainsi aidé les étudiants et professeur de français à avoir accès à des des encyclopédie ou des ouvrages littéraire relatifs à la France.

Par ailleurs, L’Alliance Française organise 8 évènements et activités par an, comme des fêtes spécialement célébrées en France, telle que la fête de la musique ou encore des évènement concernant l’environnement.

Elles sont subventionnées par l’Ambassade de France, qui propose elle même les activités à accomplir, et reçoivent l’aide des mairies, écoles et universités pour mettre en place ces activités.

L’Alliance Française à Ploiesti cible donc plus les jeunes, et est d’ailleurs en partenariat avec une école de Câmpina pour proposer des concours aux élèves, avec des prix à gagner.

Des salles de classes sont à dispositions dans le bâtiment et accueillent 400 élèves qui viennent préparer leur DELF (Diplôme d’Etude en Langue Française), pour avoir ensuite l’opportunité de migrer vers la France ou le Québec pour y travailler, ou pour pouvoir enseigner le français par la suite.

Le problème qui se pose aujourd’hui, c’est que de moins en moins de personnes vont à L’Alliance Française. Premièrement car beaucoup d’informations sur la France sont disponibles sur internet, les jeunes vont donc en priorité les chercher là plutôt que se déplacer pour chercher un livre. 

5:34 PM
January 26th, 2012
Today I was in Ploiesti, and something strange happened when I went to buy a bus ticket.
A rumor I heard, but I didn’t thought it was possible. People giving money back not with coins, but with chewing-gums.
And it happened to me this afternoon. Instead of giving me back 10 bani, the seller gave me a chewing-gum. First I though it was like a gift or something, but then I understood the sense of this gesture.
Actually, I like this.


Today I was in Ploiesti, and something strange happened when I went to buy a bus ticket.

A rumor I heard, but I didn’t thought it was possible. People giving money back not with coins, but with chewing-gums.

And it happened to me this afternoon. Instead of giving me back 10 bani, the seller gave me a chewing-gum. First I though it was like a gift or something, but then I understood the sense of this gesture.

Actually, I like this.

6:39 PM
January 24th, 2012

Breaking News !

The last week in Romania, there was demonstrations in Bucharest against the government’s austerity and the president Traian Basescu.

4:00 PM
January 24th, 2012

Brebu’s pictures, Romania - December 2011.

3:50 PM
January 24th, 2012

Découverte de la Roumanie rurale : le petit village de Brebu.

Brebu est un petit village situé à quelques kilomètres de Câmpina. 

Arrivé là-bas, on se croirait projeté vers un lointain passé, une France des années 30. Des charrettes, des routes de terre, des petits vieux guettant les touristes comme si leur tranquillité venait d’être brisée par ces inhabituelles venues.

Un village qui a gardé sa tradition, bien loin du tumulte des grandes villes et des constructions communistes de Ceaucescu. C’est ce qui fait tout le charme de l’endroit, à des années lumières des dernières modernités. C’est ces parties là que je préfère de la Roumanie.

Une Eglise orthodoxe très spéciale, c’est jusqu’à présent la seule que j’ai vu avec une telle architecture.


Ces étranges bottes de foin qui peuvent atteindre une hauteur impressionnante font partie intégrante du décor rural Roumain.

Un lac splendide dont je ne parvenais pas à capturer la beauté.

2:22 PM
January 24th, 2012

Some picture of Poland, november 2011.